MBDA unveils the MMP missile integrated on four different combat platforms

14/06/2016
  • gb flag
  • fr flag
MMP on tourelle Impact
MMP on tourelle Impact

At Eurosatory 2016, MBDA is presenting its medium-range land combat missile system MMP integrated on four different combat platforms, thereby demonstrating the exceptional modularity of this missile. Ideally suited for dismounted combat, MMP can also provide the main armament on light vehicles or be incorporated as a complementary armament on the turrets of heavy combat vehicles, reusing the existing electro-optics.

A first embedded configuration consists of the current infantry firing post that can be directly adapted to the upper platform of light vehicles. Thus, close combat units, as well as special forces, can instantly give non-dedicated vehicles an anti-tank capability to operate in theatres requiring mobility and stealth. This configuration is also on show at Eurosatory on a special forces SHERPA vehicle being displayed on the Renault Trucks Defense stand.

MBDA has also launched design studies for a 250 kg motorised turret for light armoured vehicles. A first prototype of this turret – called IMPACT – is being presented on MBDA’s stand mounted on the Dagger, a small armoured vehicle produced by Renault Trucks Defense. IMPACT carries the day/night sensors of the MMP fire control, as well as two ready-to-fire missiles and a 7.62 mm self-protection machine gun and its ammunition. The firing post commands are displayed remotely in the vehicle cab so that the crew remains safe from enemy fire and adverse weather conditions thereby increasing permanency in combat.

In addition, the MPCV turret, currently in series production for several foreign clients in its air defence version armed with four Mistral missiles, is also available in a land combat version reusing the same firing optronics. This version, adapted to medium tonnage vehicles, offers considerable firepower with its four MMPs installed in individual launchers plus four missiles in the hold.

The MMP is also presented integrated in the T40 turret that will equip JAGUAR, the French army’s future Armoured Reconnaissance and Combat Vehicle. On show on the Nexter stand, this two-missile turret configuration demonstrates that the MMP can be easily operated through the fire control on the carrier. These extremely mobile armoured vehicles can therefore be equipped to destroy all types of targets, even the most hardened, at a range of over 4,000 meters, with all the precision and collateral damage prevention qualities that characterise MMP.

MMP is a latest-generation land combat missile fully adapted to modern conflict. It will replace the Milan and Javelin anti-tank missiles of the French Army and the special forces from 2017 onwards as well as HOT in use French cavalry units. It is a « fire-and-forget » missile with a 4,000-meter range, a dual mode seeker (uncooled infrared and visible colour channels) and also a fibre-optic data link making it possible to maintain « man-in-the-loop » control. This capability gives it unmatched accuracy and minimizes the risk of collateral damage. The missile’s multi-purpose military charge (anti-tank,anti-personnel and anti-infrastructure) can defeat targets ranging from heavy tanks with reactive armour to infantry entrenched in an infrastructure.

Eurosatory 2016, MBDA présente son missile de combat terrestre de moyenne portée MMP intégré sur quatre plates-formes de combat  différentes et démontre ainsi la très grande modularité de ce système de missile. Pleinement adapté au combat débarqué, le MMP peut aussi constituer l’armement principal de véhicules légers ou s’intégrer comme armement complémentaire sur les tourelles des véhicules lourds de combat, en réutilisant l’optronique existante.

Une première configuration embarquée consiste en l’actuel poste de tir fantassin qui peut être directement adapté sur la plate-forme supérieure de véhicules légers. Ainsi, les unités de combat au contact mais aussi les forces spéciales peuvent instantanément doter d’une capacité antichar leurs véhicules non dédiés pour opérer sur des théâtres nécessitant mobilité et discrétion. Cette configuration est visible sur le stand Renault Trucks Defense à Eurosatory sur un véhicule SHERPA Forces Spéciales.

MBDA a lancé également l’étude d’un tourelleau motorisé de 250 kg pour véhicules blindés légers. Un premier prototype de cette tourelle – appelée IMPACT – est présenté sur le stand MBDA, intégré sur un véhicule PVP (Petit Véhicule Protégé) Dagger de Renault Trucks Defense. IMPACT porte les capteurs jour/nuit de la conduite de tir MMP, ainsi que deux missiles prêts au tir et une mitrailleuse d’autoprotection de 7,62 mm et ses munitions. La visualisation et les commandes du poste de tir sont, quant à elles, déportées dans la cabine du véhicule, afin de protéger l’équipage des feux de l’ennemi et des intempéries et d’accroître la permanence au combat.

Par ailleurs, la tourelle MPCV aujourd’hui produite en série pour plusieurs clients export en version antiaérienne et armée de quatre missiles Mistral, est également proposée en réutilisant la même optronique de tir dans une version combat terrestre. Cette version, adaptée à des véhicules de moyen tonnage, offre une forte puissance de feu grâce à ses quatre MMP installés en lanceurs individuels plus quatre missiles en soute.

Le MMP est également présenté intégré à la tourelle T40 qui équipera à terme le futur Engin Blindé de Reconnaissance et de Combat JAGUAR de l’armée de terre française. Visible sur le stand Nexter, cette configuration à deux missiles en tourelle démontre que le MMP peut être aisément mis en œuvre au moyen de la conduite de tir présente sur le porteur. Ainsi, ces blindés à la très grande mobilité peuvent bénéficier d’une capacité de destruction de tous types de cibles, mêmes les plus durcies, jusqu’à plus de 4000 mètres, avec toutes les qualités de précision et de prévention des dommages collatéraux qui caractérisent le MMP.

Le MMP est le missile de combat terrestre de dernière génération pleinement adapté aux conflits modernes. Il remplacera les missiles anti-char Milan et Javelin de l’Armée Française et des Forces Spéciales à partir de 2017 et le HOT dans les unités de Cavalerie. Missile « tire et oublie » d’une portée de 4000 mètres, il dispose d’un autodirecteur bimode (infrarouge non refroidi et visible couleur) mais aussi d’une liaison de données par fibre optique offrant la possibilité de conserver « l‘homme dans la boucle ». Cette capacité lui confère une précision inégalée et minimise les risques de dommages collatéraux. La charge multi-rôle (anti-char, anti-personnel et anti-infrastructure) du missile permet de traiter les cibles allant des chars lourds équipés de blindages réactifs jusqu’à des fantassins retranchés dans une infrastructure.

> Press contact