Exocet SM39 and MdCN firings from the new French submarine « Suffren »

22/10/2020
  • gb flag
  • fr flag

A Press Release from the French Ministry of the Armed Forces:

The MdCN is tailored for missions against infrastructures of high strategic value

Armed Forces Minister Florence Parly hails the success of the first naval cruise missile launch by the nuclear-powered attack submarine Suffren

• On October 20, 2020, the Suffren, the first-in-series of the six nuclear-powered attack submarines (SSNs) in the Barracuda programme, successfully completed the test firing of an MdCN (Missile de Croisière Naval) naval cruise missile from the sea near the DGA missile test centre at Biscarrosse.
• Florence Parly salutes this achievement: “For the first time, a French submarine has fired a cruise missile. This success gives our Navy a new strategic capability and places it among the world’s best. This new weapon is a real breakthrough, the result of years of effort and investment, enabled by the 2019-2025 military programming law. I want to congratulate everyone – in the Navy, the DGA, and industry – who made this firing possible. Until now, France’s submarine force could strike submarines and surface ships. Henceforth, it can destroy heavy land infrastructure at long range.”
• The firing completes the qualification phase of the integration of all Suffren’s weapon systems, carried out as part of its sea trials, conducted by the DGA (France’s Defence Procurement Agency) since last April.
• This success marks a key stage in the Suffren’s trials with a view to its final qualification by the DGA. The Suffren will be delivered to the French Navy by the end of 2020, before entering active service in 2021.

This test firing of the MdCN naval cruise missile – following careful preparations by teams from the DGA, the French Navy and the manufacturers MBDA and NAVAL GROUP – is the last milestone in a series of tests designed to verify the correct functioning of the Suffren’s armaments and of its combat system in general.

With a range of several hundred kilometres, the MdCN is tailored for missions against infrastructures of high strategic value. After the Multi-Mission Frigates (FREMM), the Suffren-class SSNs are the first French vessels to be equipped with this conventional deep strike capability. The ability to deploy the MdCN from submarines maintains the constant and undetected threat of a strike from the sea against enemy targets located far inland, and very significantly increases the penetration capacity of French weapons in military theatres of operation.

During its trials in the Mediterranean, the Suffren also successfully completed a test firing of an Exocet SM39 underwater-launched anti-ship missile from the sea near the DGA missile test centre on Île du Levant, as well as several test firings of the F21 heavy torpedo, a next-generation weapon that will ultimately be carried on all French Navy submarines.

The validation of the Suffren’s entire combat system paves the way for the end of sea trials and its overall qualification, which will enable it to be delivered to the French Navy for final verification of its military characteristics and commissioning for active service.

 

Comment from MBDA:

On the occasion of the successful Exocet SM39 and MdCN firings from the new French submarine ‘Suffren’, Eric Beranger, CEO of MBDA, said:
“I would like to thank Minister Florence Parly for her congratulations and I join her in sending them to all MBDA employees and those who have contributed to this great success, including of course the French Navy, the DGA, Naval Group, and our other industrial partners.”

The success of these Exocet SM39 and MdCN firings once again proves MBDA’s mastery of underwater missile launches. This capability remains rare in the world and contributes to the independence of France without reliance on foreign parties for security.

Eric Beranger added: “We are proud of the confidence our armed forces place in us to develop such exclusive military capabilities, and we owe our nation the repayment of this trust.”

 

Communiqué de presse du Ministère des Armées:

Doté d’une portée de plusieurs centaines de kilomètres, le MdCN est adapté à des missions de destruction d’infrastructures de haute valeur stratégique

Florence Parly se félicite du succès du premier tir de missile de croisière naval par le sous-marin nucléaire d’attaque Suffren

• Le 20 octobre 2020, le Suffren, premier de série des six sous-marins nucléaires d’attaque (SNA) du programme BARRACUDA, a réalisé avec succès un tir d’essai de Missile de croisière naval (MdCN) au large du site DGA Essais de missiles de Biscarrosse (Landes).
• Florence Parly salue cette réussite : « Pour la première fois, un sous-marin français tire un missile de croisière. Ce succès confère une nouvelle capacité stratégique à notre Marine et la place parmi les meilleures au monde. Ce nouvel armement est une véritable rupture, fruit d’années d’efforts et d’investissements, notamment permis par la loi de programmation militaire 2019-2025. Je félicite toutes celles et ceux – Marine nationale, DGA, industrie – qui ont permis ce tir. Les forces sous-marines françaises pouvaient jusqu’à présent frapper des sous-marins et des navires de surface. Elles peuvent désormais détruire des infrastructures terrestres lourdes, à longue distance. »
• Ce tir a permis d’achever la qualification de l’intégration de l’ensemble des armements du Suffren, réalisée dans le cadre des essais en mer du navire conduits par la Direction générale de l’armement (DGA) depuis avril dernier.
• Cette réussite marque une étape importante des essais du Suffren en vue de sa qualification globale par la DGA. Sa livraison à la Marine nationale aura lieu d’ici à la fin de l’année 2020, avant son admission au service actif en 2021.

Préparé par les équipes de la DGA, de la Marine nationale et des industriels MBDA et NAVAL GROUP, ce tir d’essai du missile de croisière naval MdCN est le dernier jalon d’une série d’essais qui a permis de vérifier le bon fonctionnement des armes et, plus globalement, du système de combat du Suffren.

Doté d’une portée de plusieurs centaines de kilomètres, le MdCN est adapté à des missions de destruction d’infrastructures de haute valeur stratégique. Après les Frégates multi-missions (FREMM), les SNA Suffren sont les premiers sous-marins français équipés de cette capacité de frappe conventionnelle dans la profondeur. La capacité de mise en œuvre du MdCN depuis un sous-marin permet de faire peser sur l’adversaire la menace constante et indétectée d’une frappe depuis la mer sur des cibles situées à l’intérieur des terres. Elle augmente très significativement, la capacité de pénétration des armes françaises sur les théâtres d’opérations.

Pendant ses essais en Méditerranée, le Suffren a également effectué avec succès, au large du site de DGA Essais de missiles basé sur l’île du Levant (Var), un tir d’essai de missile antinavire à changement de milieu de type Exocet SM39. Il a aussi procédé à plusieurs tirs d’essai de torpille lourde modèle F21. Cette arme de nouvelle génération est destinée à terme à l’ensemble des sous-marins de la Marine nationale.

La qualification de l’ensemble du système d’armes du Suffren ouvre la voie de la fin des essais en mer et de sa qualification globale. Celle-ci autorisera sa livraison à la Marine nationale en vue de la vérification de ses caractéristiques militaires puis de son admission au service actif.

 

Commentaire de MBDA concernant ce communiqué de presse :

A l’occasion du succès des tirs Exocet SM39 et MdCN depuis le nouveau sous-marin français « Suffren », Eric Beranger CEO de MBDA a déclaré : « Je remercie Mme la ministre Florence Parly pour ses félicitations et m’associe à elle pour les transmettre à tous les collaborateurs de MBDA, ainsi qu’à tous ceux qui ont contribué à ce grand succès, dont bien sûr la Marine Nationale, la DGA, Naval Group, et l’ensemble de nos partenaires industriels. »

Le succès des tirs d’Exocet SM39 et de MdCN prouve une fois de plus la maîtrise par MBDA des missiles à changement de milieu. Une capacité qui reste rare dans le monde et qui contribue à permettre à la France d’agir en toute indépendance sans dépendre d’intérêts étrangers pour sa propre sécurité.

Il a ajouté: « La confiance que nos forces armées placent en nous pour développer des capacités militaires aussi exclusives nous rend fiers mais aussi redevables du meilleur vis-à-vis de la nation. »

> Press contact